Review Of Print

Login

Les mythes du toner produit chimiquement

Robert Moore.jpgVoici un article de Katun, fabricant indépendant de toners, photorécepteurs, rouleaux de fusion et autres pièces détachées pour les copieurs et imprimantes.
 " Mythes sur les Toners Chimiques"
    par Robert Moore   /    VP Développement Produits, Katun Corporation
Les constructeurs ont adopté les toners chimiques dès le premier lancement de cette technologie au milieu des années 1990. Les nombreux avantages des toners chimiques par rapport aux toners classiques constituaient alors l’argumentaire de vente. Selon les OEMs, les particules chimiques sont plus petites et plus solides, de manière à pouvoir obtenir une meilleure qualité d’image.
Les fabricants ont considérablement investi au niveau financier, d’une part, pour produire des toners chimiques et, d’autre part, pour sensibiliser le marché à tous leurs avantages. Beaucoup de nouvelles machines ont été conçues et mises sur le marché dans le but d’être optimisées pour ces nouveaux toners.
Les constructeurs ont effectué un excellent travail en commercialisant cette technologie de toners chimiques comme un produit unique. Au moins un fabricant d’équipement d’origine a même créé une image de marque pour son toner chimique afin de se différencier encore plus des produits de ces concurrents  et des produits du marché seconde source. Les fabricants d’équipement d’origine protègent jalousement leur propriété intellectuelle en termes de conception et production des toners chimiques, rendant ainsi difficile toute production de toners compatibles  qui respectent les droits de Propriété Intellectuelle (I.P).
Les toners classiques sont toujours plus communément utilisés par rapport aux toners chimiques. Les efforts marketing de certains OEMs et la diffusion rapide sur le marché de machines destinées à être utilisées avec ces toners chimiques ont permis une bonne appréhension des avantages visibles de ces derniers. Cependant, eu égard à l’importance du parc existant utilisant le toner classique, ce dernier est toujours plus communément utilisé par rapport au toner chimique. Force est de constater que les principaux constructeurs ne se sont pas tous lancés dans la production d’équipement d’imoression destinées à être équipées de toners chimiques. Et au moins deux fabricants d’équipement d’origine principaux ont annoncé de nouvelles machines qui les maintiendront dans l’ère du toner classique.
On croit généralement que plus la taille des particules des toners est petite, meilleurs seront les rendements et la qualité d’impression. Par le passé, les processus de fabrication classiques présentaient des limites économiques en termes de taille, en raison des faibles rendements de fabrication (on pulvérisait alors le toner en particules de petite taille). Les méthodes de production de toners chimiques, quant à elles, permettent de produire de petites particules selon une étroite répartition au moyen d’une polymérisation en suspension ou bien d’une agrégation par émulsion, deux procédés de production de toners chimiques.
Grâce à ces nouvelles techniques de fabrication,  le toner classique dispose d’armes pour concurrencer de manière plus efficace le toner chimique. Cependant, de nouvelles avancées dans les techniques de fabrication par pulvérisation, permettent au toner classique de générer de manière plus efficace des particules plus petites selon une étroite répartition. Grâce à ces nouvelles techniques de fabrication, le toner classique dispose d’armes pour concurrencer de manière plus efficace le(s) toner(s) chimique(s).
Des recherches ont montré que le procédé de fabrication est moins important que la répartition par taille de particule, le flux, la charge, les caractéristiques thermiques et autres spécifiques aux particules des toners. Même la forme des particules est moins décisive que d’autres caractéristiques fonctionnelles des particules des toners. Le résultat final , les particules de toners qui agissent de la même manière , importe bien plus que le procédé de fabrication utilisé pour leur création. En fait, il est essentiel de mentionner que les types de matières premières, ou « ingrédients », utilisées dans le cadre de la production de toners classiques et chimiques sont les mêmes dans la plupart des cas !
Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2013

Top Desktop version