Review Of Print

Login

Bureautique * Toner

Les avancées du désencrage

   usine de désencrage par flottation    Les processus de désencrage de papiers imprimés par jet d'encre progressent.
Océ, qui fait partie de l'alliance DPDA (Digital Printing Deinking Alliance) aux côtés de HP, InfoPrint Solutions, et Kodak, fait état d'avancées importantes dans les recherches sur les processus de désencrage de papiers imprimés par jet d'encre.

Gary Williams chercheur spécialisé sur le papier d'InfoPrint Solutions a commenté l'étude récente menée par le Centre Technique du Papier (CTP) de Grenoble au Symposium International consacré au désencrage qui s'est tenu au printemps à Munich: "Cette première étude était destinée à préparer le cadre des tests à venir. Nous avons été agréablement surpris d'apprendre que tous les échantillons utilisés ont été désencrés dans le test y compris en utilisant le blanchiment". Les échantillons utilisés étaient imprimés avec des encres à base acqueuse et des colorants sur du papier sans bois non couché.
Les tests menés en aveugle avec trois jeux d'échantillons ont montré que tous les colorants ont été retirés du papier quand l'agent de blanchiment hydroslufite a été rajouté après le processus de transformation en nouvelle pâte à papier. Dans un cas l'utilisation du peroxide a suffi à enlever les colorants.
"C'est très encourageant pour une première étude" indique David Hatfield directeur des recherches chez Kodak "cela fournit des données concrètes, ce qui confirme ce que nous savons depuis plus de 40 ans concernant l'impression jet d'encre. La plupart des systèmes de recyclage du marché fonctionnent".
Le Dr Matthias Fromm directeur des recherches chez Océ Printing Systems indique au passage que la Méthode 11 de désencrage du groupement INGEDE (qui rassemble des papetiers) n'est pas applicable aux papiers imprimés par jet d'encre à base acqueuse car il s'agit d'un processus par flottaison. Avec les encres à base acqueuse aucune particule en effet ne peut flotter. Comme la part des papiers imprimés par jet d'encre sur le total des papiers imprimés en production graphique est inférieure à 1%, cela laisse encore quelques temps pour mettre au point un processus définitif de désencrage ajoute-t-il.
Gregg Lane, premier ingénieur chimiste chez HP précise de son côté qu'il est important que les membres du groupement DPDA travaillent avec ceux de l'INGEDE et l'industrie du papier, car l'impression jet d'encre va se développer dans l'industrie graphique car elle apporte beaucoup d'avantages, notamment au niveau de l'empreinte carbone des systèmes d'impression à la demande.

www.ingede.com

Les différentes approches que l'on constate entre DPDA et INGEDE révèlent seulement l'ampleur des travaux à mener pour résoudre les questions du désencrage. A l'Ipex 2010 des constructeurs comme Fuji et Xerox ont fait état de bons résultats de désencrage en se référant à des test ERPC (www.paperrecovery.org). Nous n'avons pas trouvé de site de référence pour l'alliance DPDA. On peut seulement se connecter aux sites des différents acteurs.
Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version