Review Of Print

Login

Xerox renforce son action en faveur de la forêt

       Xerox et The Nature Conservancy prolongent leur partenariat pour aider à réduire la perte et la dégradation forestières au Canada
Xerox Corporation a annoncé à la fin avril un investissement d'un million de dollars supplémentaire au cours des quatre prochaines années, un engagement qui s'inscrit dans la deuxième phase de son partenariat avec The Nature Conservancy. Celui-ci vise à promouvoir la conservation forestière au Canada et la gestion durable des forêts dans le monde entier.

Cette contribution fera avancer le partenariat en conservation forestière entre Xerox et The Nature Conservancy, qui a été amorcé en janvier 2007 grâce à un investissement initial d'un million de dollars. La plus grande partie du travail accompli durant la première phase du partenariat a porté sur la protection de la forêt boréale du Canada. Xerox a favorisé l'initiative et la mise en service du Canadian Boreal Data Centre (Centre de données sur la forêt boréale du Canada) qui relie les données et informations forestières à travers des continents dans le but d'améliorer la gestion des ressources, la surveillance et la planification des projets de conservation.
Le partenariat appuie aussi les activités permettant de mettre en œuvre dans la forêt boréale, et ce de façon complète et fructueuse, le concept de la valeur de conservation élevée (VCE), un outil d'identification clé des habitats prioritaires. Les forêts VCE ont, sur les plans de la conservation, de la biodiversité ou social, des valeurs jugées d'une importance capitale ou critique.
« Notre travail aidera à freiner la perte et la dégradation forestières, source d'environ 15% des émissions de gaz à effet de serre chaque année » , affirme Bill Ginn, chef de la conservation de The Nature Conservancy. « Incontestablement, Xerox a fait preuve de leadership en favorisant la gestion responsable des forêts aussi bien dans les régions où elle se fournit que dans d'autres régions clés du monde entier. C'est grâce aux partenariats de ce genre qu'on commence à changer le mode de gestion des forêts et le traitement des zones à haute valeur de conservation dans le contexte de l'exploitation forestière. »
Par ailleurs, le partenariat a engendré des méthodes et des outils à l'appui des décisions efficaces relatives à l'utilisation des terres au Canada, en Indonésie et au Brésil et a favorisé sur le plan international des normes d'exploitation forestière durable plus rigoureuses et propices au maintien de la biodiversité.
« Étant donné l'importance écologique que revêt la forêt boréale canadienne pour la planète, l'action concertée avec The Nature Conservancy nous a permis de définir nos perspectives stratégiques sur la gestion responsable des forêts et d'établir une base solide », estime Emechete Onuoha, Vice-président, Développement durable et affaires externes, chez Xerox Canada.

Les nouveaux travaux

Les travaux que devra appuyer la deuxième subvention accordée par Xerox (un million de dollars) ont commencé officiellement en janvier cette année. À la deuxième phase, le partenariat visera à :
  • élaborer et à éprouver une méthodologie spécifique aux émissions de carbone forestier en vue d'améliorer la gestion des forêts, une méthodologie qui serait largement applicable, permettrait aux propriétaires fonciers d'obtenir une certification forestière et servirait de plateforme au calcul des avantages potentiels en matière de gestion du carbone;
  • renforcer l'approche VCE - valeur de conservation élevée -, outil d'identification clé des habitats prioritaires, afin d'assurer la cohérence des projets, de généraliser les normes et de former des évaluateurs au sein des réseaux VCE mondiaux et régionaux;
  • promouvoir l'exploitation responsable des forêts, grâce à la mise en œuvre des normes de gestion forestière, en collaborant avec les fournisseurs de Xerox et les autres responsables des terres sur deux sites nord-américains, à savoir le Central-Western New York et l'étendue de la forêt boréale du Canada (y compris un projet dans le nord-ouest de l'Ontario).
« Notre collaboration avec The Nature Conservancy s'inscrit dans la logique de nos principes de base d'autant que notre objectif est de créer un cycle papier durable », soutient Kevin Warren, chef de la direction de Xerox Canada. « Bien que cet investissement ne représente qu'une étape dans la protection des forêts et écosystèmes dans le monde, nous estimons qu'il peut avoir des répercussions importantes sur la conservation aujourd'hui et demain. »
Toile : www.xerox.com
Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version