Review Of Print

Login

Etiquettes / Equipement

Reynders Label Printing installe une presse Domino N600i

   Domino N600i    La première installation de la presse numérique couleur pour étiquettes N600i de Domino permet à Reynders Label Printing de passer à la vitesse supérieure dans le domaine de l’impression numérique.
Depuis ses débuts modestes il y a plus d'une cinquantaine d'années, lorsque M. Émile Reynders a fondé l'entreprise en 1959 et imprimait du papier à lettre au domicile familial, Reynders Label Printing est devenue l'un des spécialistes de l'étiquetage de pointe en Europe.

Depuis ses débuts modestes il y a plus d'une cinquantaine d'années, lorsque M. Émile Reynders a fondé l'entreprise en 1959 et imprimait du papier à lettre au domicile familial, Reynders Label Printing est devenue l'un des spécialistes de l'étiquetage de pointe en Europe. Basée à Boechout en Belgique, elle est forte de six divisions d'impression spécialisées et de 8 usines de production réparties en Europe et en Asie. Aujourd'hui, Reynders, qui reste une entreprise familiale, compte un parc de plus de 60 presses et de plus de 450 postes d'impression couvrant un éventail de technologies d'impression telles que la flexographie, l'offset, la typographie, la sérigraphie, le toner sec, le toner humide et l'impression jet d'encre, ce qui permet à l'entreprise de proposer l'une des plus vastes gammes d'équipement d'impression d'étiquettes pour un large ensemble d'applications. C'est cette volonté de conserver sa position dominante, par le biais d'investissements dans des équipements d'impression d'étiquettes dernier cri, qui a amené l'entreprise à installer la première presse numérique couleur pour étiquettes N600i de Domino dans son usine de Belgique.
Le PDG de l'entreprise, Marc Reynders, déclare : « Ces dernières années, le secteur de l'impression d'étiquettes a dû faire face à de nouveaux défis et répondre aux exigences croissantes de la clientèle en matière de délais de livraisons, toujours plus rapides, de séries plus courtes et davantage de données variables, tout en conservant un produit fini d'une qualité optimale. Par conséquent, nous avons dû trouver des solutions qui nous permettraient non seulement de répondre à l'évolution de ces exigences, mais aussi d'adapter notre offre de service à nos clients. Au final, cela nous a permis de faire évoluer notre entreprise pour qu'elle soit en phase avec les changements qui s'opèrent au sein du secteur ». Lorsque Marc et son équipe ont vu pour la première fois la N600i lors de l'une des premières démonstrations technologiques à Ipex 2010, ils ont été immédiatement impressionnés. Cette presse numérique proposait des niveaux de productivité bien plus élevés associés à une qualité d'impression accrue pour l'impression jet d'encre. « Nous possédions déjà une série de presses HP Indigos, les dernières technologies Xeikon et trois presses numériques pour étiquettes Agfa Dotrix, qui produisaient toutes des résultats de bonne tenue », poursuit Marc, « mais pour faire passer Reynders à la nouvelle génération de production d'étiquettes numériques, nous avions besoin d'une solution qui pouvait nous offrir une impression de haute qualité numérique à des vitesses accrues de manière significative. La N600i correspondait parfaitement à ce que nous recherchions ». La presse numérique couleurs N600i de Domino imprime en résolution native de 600 dpi et exploite l'une des tailles de goutte les plus petites (6 pl) pour produire un résultat de qualité optimale sur une large gamme de papiers couchés et de films synthétiques. Elle imprime en outre à des vitesses comprises entre 50 et 75 mètres par minute. Associée à une laize imprimable de 333 mm (13”), elle permet d'imprimer jusqu'à 1 500 m² par heure. De plus, en variant les tailles de gouttes produites par une tête d'impression unique associée à la composition de l'encre à pigments très riches, la N600i peut reproduire une vaste gamme de couleurs comprenant plus de 80 % des tons du nuancier Pantone.
Compte tenu de la grande diversité de technologies de presses pour étiquettes installées sur les nombreux sites de Reynders, l'intégration par Domino du frontal Esko à sa presse N600i l'a rendu d'autant plus attrayante pour Reynders et a facilité sa mise en œuvre. « Notre expérience du flux de production Esko combinée à l'intuitivité de l'interface utilisateur de la N600i a grandement facilité son utilisation », a indiqué Marc.
L'installation a bien entendu comporté son lot de défis, notamment car l'entreprise a accepté de faire office de site bêta-test pour la N600i de Domino, mais les équipes de Reynders et Domino ont travaillé de concert pour garantir la résolution des problèmes et la conformité aux normes de l'installation. « Il est vrai que pour tout site bêta-test, une installation peut prendre plus de temps que la moyenne, mais nous sommes très satisfaits du résultat », confirme Marc. « Nous avons fait entièrement confiance à Domino tout au long du processus. Ils étaient à l'écoute de nos besoins, se sont montrés extrêmement disponibles pour chercher des moyens de résoudre les difficultés rencontrées et ont géré l'installation avec le plus grand professionnalisme ».
Domino est rapidement parvenu à faire fonctionner la N600i à des vitesses de production de 50 mètres par minute, un débit bien plus élevé que ce que peuvent produire les technologies numériques existantes de l'entreprise, les métrages imprimés ayant été poussés jusqu’à 3000 mètres pour un job donné alors que jusque là ils étaient plutôt de 1000 mètres sur les autres presses numériques. La vitesse de production élevée a entraîné de nouveaux défis à relever pour les opérateurs, car elle rend dorénavant impossible les vérifications manuelles de rejets et de qualité de sortie, qui faisaient partie de la procédure pour les solutions moins rapides de l'entreprise. Par conséquent, Reynders a installé un système de contrôle automatique sur la presse numérique N600i qui permet de vérifier la l’impression en dépit de la vitesse élevée de production, réduisant les interventions des opérateurs et améliorant d'autant plus l’efficience de la production.
Pour optimiser la flexibilité et les fonctionnalités de la N600i, Reynders et Domino travaillent conjointement pour mettre au point de nouvelles encres et intégrer en ligne la découpe et l’échenillage. « Bien qu'il soit encore tôt pour tirer des conclusions, nous sommes extrêmement impressionnés par les fonctionnalités de la N600i », s'enthousiasme Marc, qui cherche déjà à exploiter le potentiel de la presse pour capter de nouveaux marchés à plus long terme. « La N600i s'est montrée sans aucun doute à la hauteur de nos attentes en termes de haute résolution, d’impression de haute qualité à des vitesses considérablement plus élevées. La presse est fiable et nous sommes en mesure de lancer des jobs bien plus longs que ceux traités en numériques jusque là. . À cet égard, la presse N600i est plutôt dédiée à imprimer les jobs confiés aux presses flexo. » Et Marc de conclure : « Si les performances de la N600i continuent d’être à la hauteur de nos attentes et que nos objectifs commerciaux continuent d’être atteints, nous envisageons d'investir davantage dans cette technologie à l'avenir ».
À propos de Domino
Fondée en 1978, Domino a acquis une réputation internationale pour le développement et la fabrication des technologies de codage, de marquage et d’impression qui répondent aux exigences de conformité et de productivité des industriels. Une croissance annuelle constante - soit interne, soit par acquisitions - est soutenue par un engagement incomparable au développement de produits ayant pour résultat une gamme complète de solutions de codage qui s’adresse aux applications à la fois primaires, secondaires et tertiaires. La société déploie des technologies innovantes en matière de jet d’encre, laser, impression-pose et impression transfert thermique pour l’application de données variables, de codes-barres et de codes uniques de traçabilité sur les produits et les emballages des secteurs agro-alimentaires, de la boisson, de la pharmaceutique, de la cosmétique et des produits industriels. En 2011/12, le chiffre d’affaires du Groupe Domino (Domino Printing Sciences plc) a atteint 312,1 millions de livres. Le Groupe est coté dans l’index FTSE 250 de la bourse de Londres (DNO). Domino a été récompensé du prix Queen’s Award pour son accomplissement continu à l’international en 2012 et a été nommé « Entreprise de l’année » lors de l’édition 2010 de la cérémonie britannique des PLC Awards. Le Groupe emploie 2 200 personnes dans le monde entier et vend ses solutions dans plus de 120 pays via un réseau global de 25 filiales et de plus de 200 distributeurs. Domino possède des usines en Allemagne, en Chine, aux États-Unis, en Inde, au Royaume-Uni et en Suède.
www.domino-printing.com
Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version