Review Of Print

Login

Déploiement d'un cloud pan-européen : méandres législatifs

Jean-Pierre Blanger, Division Innovation - R&D Total Document Management chez Ricoh France présente l'approche de Ricoh du Cloud Computing
"Le Cloud Computing est à ce jour considéré comme l'un des plus grands leviers de croissance en Europe. A tel point que Neelie Kroes, Vice-Présidente de la Commission Européenne, en charge de la mise en place de l’Agenda Numérique de l’Union Européenne, a récemment déclaré qu’elle souhaitait que l’Europe soit davantage « proactive» sur la question du Cloud Computing plutôt que simplement « proCloud».

Neelie Kroes a ensuite décrit la confiance de l’Union dans le potentiel du Cloud Computing en tant que levier de croissance pour les PME/TPE, mais aussi en tant que source de développement technologique et d’économies pour les gouvernements rendant ainsi, l’économie européenne plus performante et efficiente.

Il subsiste toutefois un certain nombre de défis pour les entreprises souhaitant s'engager dans le Cloud Computing, et plus particulièrement pour celles présentes dans plusieurs pays de l'Union Européenne. Il existe en effet un grand nombre de lois décrivant quelles données peuvent être stockées ou échangées, à l'intérieur d'un pays ou entre membres de l'Union. Cela rend souvent compliquée la mise en place d'un service unique de Cloud Computing lorsque de nombreux pays interdisent l'hébergement des données en dehors des frontières nationales, comme cela est le cas pour les données financières luxembourgeoises.

Ricoh est convaincue que le Cloud Computing sera prochainement au centre des préoccupations des entreprises les rendant toujours plus mobiles et flexibles. Une étude récente de The Economist Intelligence Unit, en partenariat avec Ricoh, démontre que les chefs d'entreprises croient une décentralisation d'ici 2020, de la prise de décision vers les employés eux-mêmes, accentuant la collaboration entre les services et l'incitation à l'innovation par les clients. Les entreprises ont besoin de gérer leurs informations de façon plus efficace ; s'assurant de leur disponibilité permanente auprès des personnes qualifiées sans pour autant en dégrader la sécurité.

La mise en place du projet cloud chez Ricoh
C’est avec la vision du « bureau du futur »en tête que Ricoh a débuté son « trajet Cloud» en 2011. Ricoh a ainsi réussi à s'affranchir de ce dédale réglementaire en déployant un environnement de Cloud Computing unifié au travers de ses filiales opérationnelles.

L’objectif fixé:
  • créer un environnement Cloud pan-européen pour gérer les informations de façon sécurisée, en permettant notamment aux collaborateurs d’accéder aux applications de l’entreprise de n’importe quelle filiale, en toute confiance.
  • assurer la conformité aux lois en vigueur dans chaque pays, élément crucial pour le succès d’un tel projet.

Les moyens engagés:
Ricoh a optimisé ses processus, pour ensuite centraliser son infrastructure informatique et réduire ainsi la duplication des données.
Afin d’assurer la robustesse et la sécurité de l’infrastructure, mais aussi le respect de l’ensemble des standards européens en matière de normes, Ricoh Europe a été totalement transparent dans la localisation à la fois de ses serveurs et de l’endroit où sont stockées certaines données.
Ricoh a référencé ses standards Cloud Computing en conformité avec la législation allemande ayant trait aux données, car elle est considérée comme l’une des plus strictes en Europe, notamment à propos du caractère privé des données. En se conformant aux normes les plus pointues, Ricoh peut naturellement répondre rigoureusement à l’ensemble des critères et contraintes de stockage de données requis par les autres pays.

Les bénéfices obtenus:
Ricoh a réussi à s'affranchir de ce dédale de lois et règlements en déployant un environnement de Cloud Computing unifié au travers de ses filiales opérationnelles. Aujourd’hui, les filiales européennes Ricoh disposent toutes d’un système unifié de Cloud Computing basé sur des processus standardisés et une seule connexion pour les utilisateurs. Grâce à cela, Ricoh Europe gère mieux son flux d’informations, leur disponibilité permanente auprès des personnes qualifiées sans transiger avec leur sécurité.

Ricoh dispose d’une plateforme informatique européenne évolutive, flexible et rapide au niveau européen. Le résultat ? La suppression de plus de 1 000 serveurs sur la région EMEA et une réduction de 16,8 tonnes de CO2, soit l’équivalent des émissions générées par 3 350 voitures ! Ce projet est en ligne avec la volonté de Ricoh de mettre en place un environnement plus efficace pour tous ses collaborateurs comme pour ses clients.
Enfin, cette initiative est tout à fait en corrélation avec les objectifs de réduction des émissions carbone dictés par la stratégie de développement durable de Ricoh.

Spécialisée dans la création d’infrastructures optimisées et connectées qui répondent aux différentes problématiques de ses clients, Ricoh dispose des outils nécessaires pour réussir un tel projet.

Toutefois, pour les entreprises néophytes en Cloud Computing, quelle que soit leur typologie, la mise en place de ce type de service au sein de plusieurs filiales représente actuellement un projet complexe et onéreux. Si la Commission Européenne saisit l’opportunité du Cloud Computing et souhaite tenir ses engagements via son Agenda Numérique (http://ec.europa.eu/information_society/digital-agenda), il lui faudra agir rapidement pour agir sur les contraintes que génèrent les régulations existantes.
www.ricoh.fr
Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version