Review Of Print

Login

France : 330 millions de cartes vendues par an

 Dévoilée lors du Congrès de l’UPCP (union professionnelle de la carte postale) fin mai dernier, l’étude GfK-UPCP** 2010, retrace l’évolution du marché de la carterie en France entre 2009 et 2010. Le chiffre d’affaires est de 402 millions d’euros. Texte non édité.
Dans un contexte économique où la consommation et le moral des ménages français ont été fortement entamés et les achats d’impulsion freinés, le marché de la carterie (cartes postales, cartes de voeux et produits d’emballage cadeau) reste stable. Le bilan de ce secteur montre qu’il est en pleine évolution et qu’il est doté de perspectives de développement intéressantes.

  Le marché de la carterie

- Cartes Postales :

Ce sont des cartes « simples » représentant par exemple un site touristique. La saisonnalité est très forte pour les cartes postales dont 81% des ventes sont réalisées pendant la période estivale. Un marché très saisonnier rythmé au gré des saisons et des festivités, de la fréquentation touristique et de la météo… Le prix moyen est de 0,39€ pour les cartes postales

- Cartes de Voeux :

Carte qui s’ouvre que l’on envoie à l’occasion d’une naissance, un mariage, un anniversaire ou la bonne année… 44% du CA est réalisé sur le dernier trimestre de l’année 2009. Fêtes de Noël et Bonne Année obligent. Le secteur a du potentiel au regard des habitudes de consommation des Français, très en deçà de celles de leurs voisins européens (7 cartes envoyées en moyenne par habitant en France contre 54 en Grande Bretagne ou 42 aux Pays Bas). Le prix moyen est de 2,86€ pour une carte de voeux

- Emballages cadeaux :

Tout ce qui sert pour emballer un cadeau : Papier cadeau, sac cadeau,

bolduc, papier de soie… Là aussi la saisonnalité est très marquée sur les mois de Novembre à Décembre. Le prix moyen est de 2,30€ pour un produit d’emballage cadeau

 Une stabilité des ventes marquée par de fortes disparités entre les circuits de distribution

Le marché reste stable en volume avec 330 millions d’unités vendues tous circuits de distribution confondus. L’analyse de la répartition par produit (emballages cadeaux, cartes postales et cartes de voeux) fait apparaître une hausse des cartes de voeux de +0.2 point. La répartition par produit se fait quasi-équitablement par tiers.

En valeur, la répartition du CA est la suivante :

- Carte postale : 11 millions d’euros soit 6.2% du CA total audité

- Carte de voeux : 92 millions d’euros soit 52.3% du CA total audité. A noter une progression de 1.1% en 2010

- Emballage cadeau : 74 millions d’euros soit 41.5% du CA total audité.

 Une saisonnalité confirmée

Si cette étude met en avant la stabilité en volume annuel du marché de la carterie, elle montre également que les produits 65% des produits d’emballage cadeau et 30% des cartes de voeux se vendent plus en fin d’année (Quant aux cartes postales, 81% des ventes se font en été.

Soumis à la saisonnalité, le marché de la carterie est également tributaire des fêtes calendaires, de la fréquentation touristique et même de la météo…

 Les circuits de distribution

- Le circuit spécialisé:

C’est le premier de la classe : qu’il s’agisse de cartes postales ou de cartes de voeux, les Français

privilégient les spécialistes. Ies sous segments sont extrêmement stable vs N-1, les variations sont inférieures a 0,01 %

- Les généralistes :

Les supermarchés, hypermarchés et grands magasins sont eux aussi stables.

- La VPC et divers :

Il s’agit des organisations non gouvernementales, bureaux de postes, et autres points de vente… Ils ne peuvent pas être couverts par l’étude GfK. Les indicateurs de tendance font apparaître une stabilité des ventes.

 Parts de marché par circuit de distribution

VPC et divers : 27%

GMS : 23%

Traditionnel : 50%

 Le consommateur? Une consommatrice!

Le profil-type de l’acheteur est une femme (74%) et 51% d’entre elles ont plus de 40 ans. Elles achètent en moyenne

2 ,5 cartes par acte d’achat et font de la carte « le vecteur émotion » par excellence !

Le media plebiscité par les français…

La valeur ajoutée affective de la carte a été soulignée par l’étude Yvon-GfK-ISL fin 2009 portant sur 1 000 foyers. Pour 70% des sondés, la carte de voeux est le moyen préféré des Français pour transmettre leurs émotions et présenter leurs voeux. Une dimension sentimentale déjà soulignée par l’Union en 2010 : l’envoi d’une carte est plus que jamais un acte de partage….Le sondage Harris interactive 2011 conforte ces résultats en montrant que près de 2/3 des Français (64%) ont davantage de plaisir à recevoir des messages d’amour et d’amitié par courrier papier que par courriel (23%) ou par sms (10%). En effet, plus personnelles, les cartes papier permettent de faire passer plus d’émotion, en suscitent davantage, se gardent se collectionnent, et ont valeur de cadeau.

La vraie locomotive du marché reste la carte de voeux que l’on envoie à l’occasion d’un mariage, d’une naissance, d’un anniversaire ou pour souhaiter la bonne année. … Avec un potentiel important. Atout majeur pour le secteur : le potentiel de consommation des ménages français. Chaque habitant envoie en moyenne 7 cartes par an contre 54 chez nos voisins britanniques.

A propos de l'UPCP

Créée en 1990, l’UPCP, Union Professionnelle de la Carte Postale, regroupe tous les métiers de la carterie : éditeurs, imprimeurs et diffuseurs de cartes vues, cartes de voeux, ainsi que d’emballages cadeau et calendriers.
Cette union syndicale compte une trentaine de membres répartis sur tout le territoire national et qui représentent environ 60 % de parts de marché de la carterie. Le secteur a réalisé un CA de 402 Millions d’euros en 2010, stable par rapport à 2009.
Toile : www.upcp.fr
Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version