Review Of Print

Login

Le livre numérique : Quels enjeux, quels bénéfices ?


Les éditeurs face à de nombreux enjeux…

Garder le contrôle du lecteur final
L’enjeu pour les éditeurs est le contrôle de la relation avec le lecteur final. Le numérique permet de penser à de nouveaux modèles économiques liés à la publicité ou à la vente de contenus en mode push mais pour cela il faut contrôler le lecteur final et être capable de différencier son offre de celle des acteurs de l’Internet comme Google, Amazon ou Apple (ou demain Orange ou SFR). A ce jour, la plupart des transactions en ligne sont contrôlées par ces intermédiaires et peu d’informations sur le profil des acheteurs sont remontées auprès des éditeurs. Dans ce contexte, la présence de magasins physiques peut être un avantage si elle s’intègre dans une volonté de continuité de service vis-à-vis du client (disposer d’une présence sur le web, les mobiles, les lecteurs ebook etc).

Le numérique révolutionne non seulement la chaîne de valeur mais modifie également en profondeur le mode de fonctionnement des éditeurs.
« Les editeurs doivent devenir des marketers et des architectes du contenu, non des metteurs en page » David Young, CEO Hachette US.
Mettre en place une stratégie éditoriale numérique nécessite de réfléchir aux contenus nécessaires pour être présents sur l’ensemble des supports. Cela change fortement l’approche des éditeurs car il s’agit de se focaliser sur le contenu et non plus sur le design. C’est un changement complet d’état d’esprit et il faut évoluer du « print centric » vers le « content centric ». Il ne s’agit plus uniquement de penser au contenu du livre papier mais également aux versions qui seront disponibles sur les nouveaux medias. Ainsi par exemple, il faudra penser aux séquences videos ou audio qui accompagneront le texte, sur les versions ebook, mobile ou interactives. Il faut alors gérer le processus de création de ces composants en parallèle des autres étapes éditoriales plus classiques.

Dans le même temps, la gestion des méta données sera de plus en plus critique pour les éditeurs. Un premier exemple concerne la gestion des droits numériques sur les différents contenus. L’un des freins au passage au numérique (et au lancement de programmes ebook) est la non prise en compte de cet usage dans la négociation initiale des droits. Outre les autres meta données importantes dans la gestion du processus de ventes (territoires, dates de mise en vente par canal de distribution etc) il s’agit maintenant de créer des méta données sémantiques pour améliorer la diffusion des différents objets éditoriaux sur les multiples supports.

Le numérique apporte de nombreux avantages en terme de processus de production de contenu. L’apparition de versions électroniques de plus en plus tôt dans le processus éditorial permet de réduire les temps de cycle, d’améliorer les phases de relecture, d’intégrer des contributeurs extérieurs… mais surtout cela donne des outils marketings d’aide à la vente. Un exemple concret concerne la gestion des placards (galleys) utilisés par les commerciaux pour promouvoir des oeuvres auprès des libraires. Le remplacement des versions papier par une version ebook a apporté des réductions de coûts significatifs (impression, affranchissement), sans mentionner l’impact écologique positif indéniable.

S’ils ne se réinventent pas, les éditeurs et les libraires risquent de perdre une partie de leur influence. Le lecteur lui sera le véritable gagnant…

L’apparition du numérique et la multiplication des supports de diffusion numériques peuvent être perçus comme une menace pour l’ensemble des intermédiaires de la chaine de l’édition. Les Majors de la musique ont initialement focalisé leurs efforts sur les verrous technologiques à appliquer au téléchargement légal plutôt que de chercher à développer de nouveaux produits à valeur ajoutée et de nouveaux modèles économiques. Les éditeurs devront réfléchir aux nouveaux contenus à créer et à la manière de contrôler leur distribution sur les nouveaux supports. Les acteurs du web ou de la téléphonie sont en embuscade… A l’autre bout de la chaîne, le lecteur découvre de plus en plus d’ouvrages disponibles sur le web, leur téléphone ou sur leur lecteur ebook. Chacun peut déjà consommer le contenu de la manière qu’il souhaite. Différents modèles économiques existent déjà. Le financement par la publicité risque de modifier encore le paysage. Il y aura des offres pour tous les gouts, pour toutes les bourses. Reste à savoir les modèles et les supports que les lecteurs plébisciteront…

Emmanuel Benoît, expert en édition électronique au sein du Groupe Jouve.
Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version