Review Of Print

Login

Pixartprinting confirme sa stratégie

   Matteo Rigamonti devant une Durst Rho 1000L    Matteo Rigamonti, président de PixartPrinting, confirme sa stratégie quelques jours après la drupa 2012. Il vient aussi d'ouvrir un département étqiuettes après un investissement dans une SurePress L-4033A d'Epson et un système de découpe Seil Laser. Nous lui laissons la parole.
Drupa reste plus que jamais le salon choisi par les entreprises pour présenter leurs nouveautés, où apparaissent les vraies innovations qui marquent les étapes dans l'histoire des arts graphiques. Pixartprinting, comme chaque fois, ne pouvait manquer l'événement. Cette année c'est une délégation conséquente de 20 responsables de département qui s'y est rendu, accompagnée par Matteo Rigamonti le président et Alexandre Tenderini, le directeur général.

" C'est en 1995 que je suis venu camper à ma première Drupa", se souvient Matteo Rigamonti. "Et bien que le voyage fut harassant, j'en suis tombé amoureux immédiatement. Dans ce temps-là, le monde de l'impression n'était pas forcément un paradis pour l'imprimeur traditionnel que j'étais : les commandes ne pleuvaient pas, les clients rechignaient à payer dans les temps, les vendeurs brillaient par leur amabilité. C'est dans ce climat étrange, en 1995, qu'a démarré l'histoire de l'impression numérique, une technologie encore bien jeune qui a commencé à être vraiment performante à partir de 2000 - et qui depuis accompagne le développement de Pixartprinting."

Depuis lors, trois Drupa se sont déroulées et nous arrivons à la dernière en date, celle qui vient de fermer ses portes. Comment s'est-elle passée ? "Tout le monde parlait de Landa digital Printing, qui représente à mon avis une technologie pour laquelle nous pouvons souhaiter un sort aussi enviable que l'impression numérique lancée en 1995. Pour le reste, nous n'avons pas observé de grandes découvertes inattendues," indique Matteo Rigamonti.
Pixartprinting, en tant qu'entreprise à la pointe des technologies utilisant un des parcs les plus modernes et les plus complets d'Europe, est amicalement surnommée "la Petite Drupa". " Dans ce sens, notre réputation incite les producteurs à, souvent, nous présenter leurs nouveautés en avant-première. C'est la raison pour laquelle nous ne trouvons pas ce salon si nouveau que ça, entendu que certaines nouveautés ne le sont pas pour nous. Toutes les solutions susceptibles de nous intéresser sont déjà installées à notre siège de Quarto d'Altino proche de Venise," explique Alexandre Tenderini. Par exemple, la grande nouveauté en offset, la nouvelle Komori Lithrone GL 840 P 8 couleurs 70x100 avec changement de plaques synchronisé, est déjà opérationnelle chez Pixartprinting depuis le mois de décembre 2011. L'installation a été une avant-première mondiale et la machine fut acquise avant même que ne soient produites les brochures de présentation. Une seconde Lithrone a été installée en février et les deux systèmes fonctionnent donc à plein rythme depuis plusieurs mois.

Alexandre Tenderini affiche une grande satisfaction sur ces nouvelles solutions : "les moyennes que nous faisons avec ces nouvelles Komori sont stupéfiantes : 20 tirages de gâche au démarrage : une capacité de rotation de 12 plaques par heure et nous avons bon espoir d'arriver à 15 rapidement. 1000 tonnes de papier imprimées par mois. Un délai de moins de deux minutes pour imprimer la première feuille exploitable, cela confirme le rattrapage de l'offset sur le numérique en matière de rentabilité. L'offset devient plus pertinent même par exemple au delà de 17 posters ou de 150 pour les brochures et flyers !"

Et qu'en est-il de la renaissance de l'offset ?
" En ce qui nous concerne, l'offset représente aujourd'hui la technologie d'impression sur laquelle nous comptons le plus car, avec près de 3000 traitements quotidiens et 1300 commandes, elle nous permet d'être plus compétitifs et rapides," explique Alexandre Tenderini. Pour préparer la hausse de production de son département offset, Pixartprinting a acquis deux nouvelles CTP basysPrint 860x qui permettront de produire 42 plaques. La première a été installée durant Drupa, la seconde arrive en juin. Ajoutées au premier modèle déjà en service, ces trois solutions pourront réaliser un total de 106 plaques, et venir soutenir la production croissante des imprimantes offset.

Et les technologies numériques ?
"Sur le marché du numérique, nous avons noté comme nouveauté intéressante l'imprimante à rouleau SurePress L d'Epson, qui est déjà opérationnelle à notre siège et sur laquelle nous misons dans le développement de notre nouveau département dédié à l'impression d'étiquettes," précise M. Tenderini. "Autre nouveauté intéressante, la nouvelle gamme Rho P10 chez Durst. Il s'agit d'une technologie innovante qui permet d'obtenir une qualité d'impression fine art avec des résolutions jusqu'à 1000 dpi. Grâce à notre relation pérenne avec Durst, nous avions déjà connaissance de cette nouvelle gamme et nous la prenons sérieusement en considération pour remplacer nos systèmes roll to roll et à plat du même fabricant."
www.pixartprinting.com
Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version