Review Of Print

Login

PRODUCTION * PERSPECTIVES

Il n’y a pas de guerre numérique/offset

   Matteo Rigamonti (Pixart.it)    Matteo Rigamonti, fondateur et directeur de Pixart.it est l'auteur de la tribune intitulée : "Il n’y a pas de guerre numérique/offset".
La voici intégralement. (voir aussi www.reviewofprint.com du 30 novembre 2009).
"C'est le propre du progrès technique de remplacer des techniques traditionnelles par des solutions plus modernes, plus rapides et économiques. Ces technologies répondent aussi aux nouveaux besoins des clients et utilisateurs. Dans les métiers de la communication visuelle et de l’impression, les premières technologies numériques dévoilées il y a près de 20 ans ont été très tôt perçues comme une menace directe sur les technologies offset.

Pourtant, je reconnais que depuis dix ans, ces dernières ont reçu davantage d’améliorations que leurs homologues numériques, domaine où les nouveautés importantes sont rares depuis l'année 2000.. Temps de chauffe réduit, baisse de la gâche papier, simplicité accrue des réglages, de la maintenance, moins d'interventions techniques,, meilleure compatibilité et plus grande facilité d’intégration dans nos workflows : toutes ces caractéristiques renforcées font de l’offset désormais une alternative pertinente à nos imprimantes numériques.

En termes de rendement et de retour sur investissement, l’impression numérique reste compétitive grâce à sa souplesse d’utilisation. En revanche, grâce aux efforts réalisés par les fabricants, l’offset devient très attractif pour des volumes conséquents où sa vitesse d’impression peut atteindre sur un même tirage jusqu’à 10 fois la vitesse de la meilleure imprimante numérique. L’offset est devenu très compétitif désormais à partir d’un seuil de 350 pages recto-verso, ce qui le positionne sérieusement en face de l’impression numérique, à laquelle on associe en général les travaux en petites séries..

Le numérique a apporté à nos métiers une plus grande rationalisation et une plus grande vitesse dans le traitement des commandes, tout en réduisant les impondérables techniques. Il nous a également facilité l’intégration de matériels dans nos parcs de machines qui autrefois nécessitaient un traitement à part, et donc un surcoût en terme de gestion de la production. Nous optimisons la cohabitation des technologies avant tout pour satisfaire toujours plus les besoins de nos clients.

La réalité des besoins du marché nous oblige à être pragmatique. Notre chance c’est la convergence des usages de commandes via le web, la compatibilité et l’optimisation de leurs flux et la disponibilité d’un parc de matériel à même d’assurer le respect de nos engagements commerciaux. Suivi transparent du traitement des commandes, service après-vente conciliant et facilitateur, volonté de ne proposer que la meilleure qualité disponible sur le marché pour minimiser les risques de réclamation… L’offset bénéficie de nos exigences et nous apporte en retour sa très haute qualité d’impression. Si je reste persuadé que ces technologies vont néanmoins céder le pas sur les solutions numériques, elles ont encore de belles années devant elles tant que les fabricants garderont en tête leur volonté de répondre à un marché en très forte évolution.

A ceux qui en sont encore à vouloir défendre leurs technologies au nom de la tradition, je dis que la tradition a cours dans la commémoration mais non dans le commerce. La tradition a besoin d’être constamment réaménagée, les acteurs du marché ont constamment besoin d’être bousculés et remis en question, sans quoi ils s’endorment sur leurs lauriers et réalisent un jour qu’une autre tradition a pris le pas. Nous n’opposons pas les technologies que nous employons, nous employons telle ou telle technologie d’impression parce qu’elle est utile et économiquement attractive maintenant. Le numérique sera sans doute prédominant dans cinq ou dix ans, mais c'est aujourd'hui que nous avons besoin d'imprimer, et si l'offset est attractif aujourd'hui, nous choisissons l'offset aujourd'hui !
Dans notre croissance, nous assistons à une augmentation des besoins en impression couchée et nous investirons dans les technologies idoines. Notre force tient dans notre capacité à adapter constamment notre parc d’équipement pour maintenir la haute qualité de service indispensable à la confiance et à l’affermissement de notre image de marque."
Matteo Rigamonti

Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version