Review Of Print

Login

PRODUCTION * PERSPECTIVES

La gestion déléguée des impressions (MPS) poursuit son développement malgré la crise

etude2Une nouvelle étude réalisée par Quocirca pour Xerox montre que la gestion déléguée des impressions (MPS) permet de réaliser des économies supérieures aux attentes des entreprises, mais que la sécurité des documents reste un frein à son adoption.
L’étude commanditée par Xerox auprès du cabinet d’études et d’analyses Quorcica révèle, qu'en dépit de la crise, la gestion déléguée des impressions (MPS) a toujours autant de succès auprès des moyennes et grandes entreprises. Plus de 90 % des personnes interrogées comptent en effet maintenir leurs projets de déploiement dans ce domaine au sein de leur entreprise.

Réalisée au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et aux Etats-Unis auprès de 200 entreprises du secteur public, financier, pharmaceutique, télécoms, informatique et de la distribution, cette enquête a étudié à parts égales l’opinion des personnes ayant déjà recours à la gestion déléguée des impressions et celles qui souhaitent mettre en place ce type de services. Elle révèle que 70 % des entreprises considèrent la gestion de leur infrastructure d’impression comme un élément stratégique leur permettant de réduire leurs coûts. 25 % des personnes consultées soulignent en effet qu’externaliser ce type de services génère des économies au-delà de leurs attentes, et 60 % se déclarent satisfaites des économies réalisées.

Les questions de sécurité

Mais bien que la gestion déléguée des impressions soit avant tout perçue comme une opportunité de réduire ses coûts, la sécurité des documents reste un frein pour plus de la moitié des personnes interrogées, qui hésitent encore à adopter ce type de service. « Cela peut s’expliquer par le manque d’informations sur les opportunités offertes par la gestion déléguée des impressions pour optimiser la sécurité des processus documentaires », déclare Louella Fernandes, Analyste Principale chez Quocirca. « Cela peut également être lié au sentiment que le contrôle à distance présente des risques de sécurité. Or le contrôle à distance en lui-même n'entraîne pas de vulnérabilités. Il s’agit donc d’un manque de compréhension sur le fonctionnement d’une telle offre et sur la façon dont on peut maintenir un environnement sécurisé. » Shaun Pantling, Directeur Général de Xerox Global Services Europe, ajoute : « Le ralentissement économique ne semble pas avoir d’impact majeur sur les projets des entreprises dans le domaine de la gestion déléguée des impression, qui tient clairement ses promesses en matière de réduction de coûts. Les entreprises n’ayant pas mis en place de services de ce type voient leurs dépenses augmenter continuellement et sont confrontées à des risques de sécurité accrus. Il n’est donc pas surprenant que ce soient les principales sources d’inquiétude des entreprises. La plupart des grandes organisations s'inquiètent de la sécurité des informations confidentielles et sensibles, en particulier lorsque de nombreux systèmes sont partagés. C'est exactement ce à quoi nous répondons avec notre gamme de solutions de numérisation intelligente et d’impression sécurisée. »

Parmi les autres résultats de l’étude :
  • Les entreprises de plus de 5 000 salariés sont celles qui considèrent le plus l’impression comme un élément stratégique.
  • Les secteurs public et financier accordent davantage d’importance à la gestion de leurs infrastructures d’impression que les autres secteurs.
  • La réduction des coûts est le principal enjeu pour l’ensemble des entreprises, quel que soit le pays. La sécurité des documents vient ensuite, bien que l’on note d’importantes divergences d’un pays à l’autre, ce facteur étant davantage critique en France et en Allemagne.
  • Les attentes en termes d’économies vont généralement de 10 à 40 %, mais varient selon le secteur et la taille des entreprises.
  • L’Allemagne s’attend à une réduction des coûts largement plus importante que les autres pays.
  • Les entreprises allemandes sont également celles qui accordent le plus d’importance à la mise en place de solutions d’impression sécurisées, ce qui suggère qu’elles sont plus matures que dans les autres pays vis-à-vis de la gestion déléguée des impressions.
  • La possibilité de garantir des réductions de coûts a été désignée comme le facteur le plus important par près de la moitié des personnes interrogées. Viennent ensuite la facturation consolidée (2ème position) et la gestion anticipée des fournitures (3ème). Arrivant en 6ème position, la gestion de différents fournisseurs a été jugée comme importante ou très importante par 80 % des participants.
  • Le secteur financier est celui qui enregistre les dépenses d’impression les plus élevées, 65 % des personnes interrogées déclarant que l’impression représente plus de 10 % de leur budget. Le contrôle des coûts d’impression est d’autant plus essentiel dans ce secteur qui enregistre d’importants volumes d’impression.
  • Les coûts sont particulièrement perçus comme une préoccupation majeure pour les organismes publics et financiers, tandis que la sécurité des documents est la principale inquiétude des entreprises du secteur pharmaceutique.
  • Plus de 90 % des entreprises ayant opté pour une solution externalisée de gestion déléguée des impressions sont satisfaites du niveau de service fourni par leur prestataire.
  • Le niveau de satisfaction est bien plus élevé pour les entreprises qui ont choisi une approche totalement externalisée que pour celles qui ont opté pour un modèle classique de gestion déléguée des impressions.
  • Celles qui utilisent un service totalement externalisé constatent que le support informatique enregistre beaucoup moins de demandes liées à l’impression.
Pour consulter l’intégralité de l’étude (en anglais) : http://www.quocirca.com/admin/reports/preview/store250/item22106/

À propos de l’étude :
L’étude a été conduite en juin 2009 auprès de directeurs informatique, CIO, responsables informatique, décideurs et prescripteurs, répartis à parts égales entre les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France. La moitié des entreprises comptaient entre 1 000 et 5 000 salariés, l’autre plus de 5 000. Les entreprises consultées appartenaient aux secteurs suivants : distribution, télécommunications, services financiers, service public et industrie pharmaceutique. Les termes imprimante et copieurs désignent tous types d’imprimantes et de copieurs individuels ou en réseau (laser, jet d’encre, imprimantes départementales, copieurs et systèmes multifonctions). Selon Quocirca, la gestion déléguée des impressions correspond au fait qu’une entreprise fasse appel à un fournisseur externe pour lui permettre d’évaluer et d’optimiser l’utilisation de ses imprimantes, copieurs et systèmes multifonctions. Le fournisseur externe procède ensuite à la surveillance, à la maintenance et à la gestion continues des équipements, dans le cadre d’un contrat de services. Cette définition ne se limite pas à l’achat ou à la location de systèmes d’impression ou de copieurs auprès d’un prestataire externe sur la base d’une facturation à la page : elle doit comprendre une évaluation préalable ainsi que l’optimisation du parc d’impression.


Toile : www.xerox.com
Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version