Review Of Print

Login

PRODUCTION * REPORTAGES

PixartPrinting ouvre un bureau français

   Matteo Rigamonti à Viscom    PixartPrinting doit ouvrir un bureau à Paris en fin d'année. La France est en effet son second marché après l'Italie.
L'ensemble des activités de PixartPrinting a progressé de près de 48% au cours des neuf premiers mois de 2011. Une moyenne qui se situe entre la progression du marché italien (+26%) et celle du marché français (+92%), indique Matteo Rigamonti, son créateur et dirigeant (voir www.reviewofprint.com du 27 novembre 2010). Après l'Italie, la France représente le second marché de Pixartprinting, indique-t-il. L'entreprise a déjà ouvert des bureaux en Espagne, au Royaume-Uni, et au Portugal. Un des rôles de ces bureaux est de faciliter le remboursement de la TVA selon les normes européennes.

Les clients français sont à plus de 90% des professionnels des industries grpahiques : imprimeurs, agences, revendeurs, etc. Le site internet a d'ailleurs été développé spécialement à leur intention. Ce qui rend difficile son utilisation par un client final, ajoute-t-il.
Pixartprinting fonctionne 24h/24, et 7j/7 avec trois équipes, ce qui représente au total 175 personnes.
L'entreprise de production de documents imprimés en petit, grand, et très grand format est pilotée par une solution logicielle développée en interne "Uragamo" qui contrôle tout, de la prise de commande à la livraison. Elle optimise la gestion des fichiers d'impression, sachant qu'à tout moment près de 7500 travaux différents sont dans les tuyaux vers les différents équipements d'impression. Selon la complexité des travaux "Uragamo" envoie les fichiers à imprimer en offset ou en numérique. Le basculement entre les deux technologies s'effectue autour de 200 x A3 x recto verso. "Il n'y a plus de différence de qualité entre l'offset et le numérique" explique Matteo Rigamonti.
L'essor de l'entreprise qui est passée maintenant à 2 500 commandes/jour reçues par internet, avec une moyenne annoncée de 200 euros/commande nécessite des investissements constants. Désormais, il y a chez Pixartprinting dix HP Indigo dont six HP Indigo 7000 et quatre HP Indigo 7500. Ce qui en fait le plus gros client européen de HP.
En offset, les deux Komori 50 x 70 cm en quatre et dix couleurs, vont être complétées sous peu par deux autres Komori 70 x 100 cm en huit couleurs. Celles-ci sont en quelque sorte des avant-premières des annonces de la drupa 2012. En très grand format, Matteo Rigamonti vient de commander quatre HP XP 2750 (3,2m de laize) pour faire de la bâche, en complément de la batterie de Durst et de HP Latex.
Ce n'est pas tout, car l'entreprise s'intéresse aussi aux marchés de l'étiquette auxquels il répond actuellement en associant des presses HP Indigo avec des tables de découpe Zünd. La demande d'étiquettes livrées en bobines lui fait rechercher un équipement pouvant y répondre. La SurePress d'Epson est sur les rangs, mais elle est encore trop chère, dit-il. La production d'emballage pourrait faire l'objet d'un investissement au premier trimestre 2012 avec des solutions d'EskoArtwork.
Toile : www.pixarrtprinting.com
Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version