Review Of Print

Login

Bureautique* Profession * Résultats

Kodak en déséquilibre

logoLes résultats du dernier trimestre 2008 contraignent Kodak  à ré-examiner l'avenir de chacune de ses activités, et à réduire le nombre de ses salariés.
Le recul des activités au quatrième trimestre du au retournement des marchés grand public et professionnels a été accentué par l'évolution des parités monétaires. Le chiffre d'affaires de Kodak a ainsi baissé de -24% à 2,43 milliards de dollars au quatrième trimestre 2008. Les pertes nettes sont de -137 millions de dollars (dont 112 millions de charges de restructuration et de litiges) contre un bénéfice net de 215 millions au quatrième trimestre de 2007.
Antonio PerezDans le détail, l'activité film a reculé de -27% à 652 millions de dollars, celle des produits numériques grand public de -30% à 958 millions de dollars, et celle de la communication graphique (presses numériques) de -14% à 821 millions de dollars.
Pour toute l'année 2008, le chiffre d'affaires s'établit provisoirement à 9,41 milliards de dollars en recul de -9%.  Les bénéfices nets provisoires s'établissant à 54 millions de dollars.
Pour les douze mois l'activité grand public numérique a atteint 3,08 milliards de dollars (-5%), celle de la communication graphique 3,33 milliards de dollars (-2%), et celle du film et de la photo traditionnelle 2,98 milliards de dollars (-18%).
Conséquences : l'action est passée en dessous des 5 dollars le 29 janvier, et Kodak a décidé de bloquer tous les avantages financiers et autres progressions salariales pour tous ses dirigeants, et salariés.
Les perspectives de consommation des ménages étant toujours à la baisse,
Antonio Perez, le CEO de Kodak a indiqué dans une conférence téléphonique que Kodak examinera chaque activité pour voir comment en optimiser les coûts (vente ou partenariat).
Dans le même temps, Kodak prévoit de réduire de 3500 à 4500 le nombre de salariés en 2009, dont 2000 à 3000 étaient déjà planifiés. Cela devrait à terme générer entre 300 et 350 millions de dollars d'économies par an.

Le renversement de la demande des marchés grand public, et dans une moindre mesure professionnels au second semestre casse le mouvement engagé avec succès par Kodak pour passer des technologies traditionnelles ou analogiques (qui ne représentent plus que 2,98 milliards de dollars de C.A.), vers les activités numériques grand public et professionnelles (soit 6,41 milliards de dollars de C.A.). L'activité numérique avait pourtant progressé sensiblement au cours des deux premiers trimestres 2008. On attend avec intérêt de savoir comment va être remodelée l'offre du constructeur dans ses différentes activités. L'impression photo est sans aucun doute sur la sellette. On peut supposer que de nouveaux partenariats vont être créés ou renforcés dans le domaine de la communication graphique pour optimiser les résultats. Les presses numériques Kodak sont déjà distribuées par Infotec en France, et Ricoh dans d'autres pays comme on a pu le voir à la drupa, et Kodak vend déjà une presse basée sur un modèle Canon en 70 ppm.

Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version