Review Of Print

Login

Formats d'impression : redistribution des cartes!

Après la longue domination du format A3 dans la bureautique professionnelle, on constate depuis quelques mois un regain d'intérêt pour le format A4, et le déploiementen parallèle de formats encore supérieurs (nous nous intéressons ici uniquement à l'impression feuille).
Pour différentes raisons de marchés variés dans le monde, et de rentabillité pour les fournisseurs, le format A3 est devenu en quelque sorte la norme de la bureautique professionnelle. Le format A3 a été ainsi le format standard de production de la majorité des copieurs analogiques, puis numériques, fonctionnant à base de toner, suivis ensuite par les multifonctions (copieur-imprimante-scanner-fax, etc.).
Pour entrer dans les marchés de la bureautique, des constructeurs d'imprimantes pour l'informatique se sont lancés à leur tour dans les tout-en-un en A4, puis en A3 ensuite. D'autres nouveaux entrants en provenance du monde de l'impression jet d'encre ont ciblé les bureaux décentralisés, les TPE, les PME, et même le grand public, avec des tout-en-un A4. On peut maintenant acquérir un tel équipement pour moins de 100 euros (voire 50 euros dans certains cas de promotion exceptionnelle) dans tous les réseaux de grande distribution. Des tout-en-un A4 qui peuvent imprimer des photos, CD, et documents, ont le wi-fi, etc. Un acteur (Brother) a cassé le premier cette situation stable et a introduit des modèles de multifonctions jet d'encre en format A3 (capables d'imprimer en recto verso).
Comme toutes les statistiques montrent qu'en moyenne plus de 90% des travaux en entreprise sont imprimés ou traités en A4, et la crise économique mondiale étant passé par là, il est logique de rencontrer de nouvelles offres de multifonctions à base de toner en format A4 en noir et en couleur, chez des fournisseurs qui s'étaient jusque là quasiment dédiés au A3.
Notons que certains comme Epson ou Oki (etc.)se sont essayés à lancer des multifonctions A4 pouvant occasionnellement reproduire du A3. A signaler aussi les imprimantes jet d'encre A4 professionnelles (plus grosses cartouches d'encre) qui veulent concurrencer directement les équipements similaires à base de toner. Pour résister, certains constructeurs (Oki) permettent à leurs MFPs A3 (toner) de produire des banderolles de 33 cm de large sur 1,20 mètre de long.
En production, chez les reprographes et autres imprimeurs on préfère cependant utiliser en impression feuille un format encore plus grand que le A3 : le SRA3 qui permet de traiter plus facilement des originaux multiples. Pour le prix d'un seul click!. Au delà, on passe au format A2, qui est le début du grand format (impression jet d'encre à têtes mobiles) qui va jusqu'au très grand format (jusqu'à 5 m de laize!). A la prochaine drupa en mai 2012 on attend le lancement sur les marchés des premières presses graphiques à jet d'encre pour les industries du même nom (têtes d'impression fixes), qui utilisent des formats supérieurs au SRA3. On en a vu les prototypes au dernier Ipex (Fuji, Screen etc.).

Bonnes fêtes de fin d'année de la part de toute l'équipe de www.reviewofprint.com.

Raphael Ducos
La lettre de reviewofprint reparaîtra le mercredi 11 janvier 2012.
Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2013

Top Desktop version