Review Of Print

Login

Graphitec : solutions, impression numérique et finition

Ricoh_75_ppm_couleur_tnLe salon des industries graphiques a complètement basculé vers le numérique. A l'ordre du jour : les solutions logicielles associées aux équipements d'impression, et les systèmes de finition à la demande de plus en plus automatisés et contrôlés.

Ricoh a fait sensation avec la présentation, en première mondiale, de trois systèmes d'impression couleur à base de toner polymérisé en 65 et 75 ppm (Ricoh Pro C 651EX et C751 EX avec scanner, et Ricoh Pro C751 en version imprimante). Des systèmes quatre couleurs qui pourraient bien évoluer vers une configuration quatre couleurs plus une (vernis etc.). La place est prévue à l'intérieur des presses.  Ils peuvent être pilotés par le nouveau serveur d'impression EFI Fiery E41A et bénéficient de l'offre logicielle réunie dans "Total Flow" dont MicroPress d'EFI. Des systèmes qui peuvent être équipés de très nombreuses options de finition.

Ricoh et Heidelberg : l'accord est entré en vigueur officiellement le 8 juin en France. Heidelberg propose ainsi dans son offre une Ricoh Pro C 901 (90 ppm couleur) en complément de son offre offset (anicolor). Les équipes travaillent en fait ensemble depuis l'annonce mondiale à DigiMedia. Dans un premier temps ce sont les équipes de Ricoh qui assureront l'installation et le service après vente des équipements. Les contrats de service vont tenir compte de la réalité du marché (couverture d'encre des impressions, etc.). Le pragmatisme est semble-t-il la stratégie centrale des deux partenaires comme l'ont souligné MM. Huré (Ricoh) et Hoynant (Heidelberg) lors d'une présentation à la presse professionnelle.

Canon exposait aux côté d'Océ sur un stand commun. L'accent était mis sur les solutions proposées aux professionnel, sur l'impression feuille et sur l'impression grand format. Une bonne occasion de démontrer la complémentarité de l'offre commune. Parmi les grandes solutions présentées on trouvait le transactionnel, l'impression à la demande (livres personnalisés), le multicanal (Direct Smile), et le web-to-print pour les prestataires (Prineo Cameleon). L'imagePress C6010 VP du stand était ainsi pilotée par le contrôleur Prisma Sync d'Océ (une version IPDS est annoncée).

Kodak présentait la nouvelle version de la Nexpress SX (131 ppm, longueur de feuille : 660 mm, nouveau toner noir plus dense, et noir clair, finition mate). Une presse numérique pilotée par le biais du flux Prinergy de Kodak. Le constructeur a lancé un nouveau papier "Endura" pour impression recto verso (toner poudre ou liquide) avec effet identique à du papier photographique.

Konica Minolta mettait l'accent sur sa dernière génération de presses numériques couleur dont le dernier modèle 70 HC qui reprend les caractéristiques de la 7000 avec une orientation colorimétrique différente. Ce modèle succède au 65 HC et vise la reproduction de couleurs RVB grâce à une calibration spécifique et un toner particulier. Les solutions logicielles PrintGroove permettent son utilisation.

MGI a montré en avant première mondiale la presse Meteor DP8700 XL (330 x 1020 mm).  Sur le stand on trouvait aussi la MGI JETvarnish 52 x 105 cm et le MGI Digital Finisher 360 (cinq finitions dans un seul équipement).

C.P.Bourg, spécialiste de la finition du document imprimé, présentait plusieurs évolutions pour ses principaux équipements. La tendance de fond étant de faciliter le travail, d'assurer un contrôle d'intégrité entre couverture et corps de l'ouvrage, et bien sût d'aller plus vite et de permettre une très grande automatisation des processus. La bonne gestion des codes à barre (Code 39 en 1D actuellement, mais prochainement en 2D) générés par les systèmes d'impression différents du marché est au coeur de ces évolutions. On pouvait voir ainsi sur le stand une nouvelle assembleuse (jusqu'à 354 x 600 mm) associée à un booklet maker qui peuvent être installés dans une configuration d'impression on-line ou near-line, avec en option un module BCMX pour couper à la vitesse de l'impression les marges blanches d'une impression couleur et assurer le rainage pour une couverture; une BB 3002 avec gestion des codes à barre, un nouveau massicot une lame qui assure la coupe des trois côtés d'un ouvrage (plus compact, moins couteux). Enfin, un système de production de couvertures rigides de Schmedt est aussi distribué en France par le constructeur belge. Une démonstration de production de calendriers rigides personnalisés était effectuée sur place.
Raphael Ducos
{phocagallery view=category|categoryid=5|

imageid=0|limitstart=0|limitcount=9|
fontcolor=#B88A00|bgcolor=#FFF|bgcolorhover=#BFFF|imagebgcolor=#FFF|
bordercolor=#B88A00|bordercolorhover=#86B300|
detail=0|displayname=1|displaydetail=0|displaydownload=0|float=right}

Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2013

Top Desktop version