Review Of Print

Login

Le MFP recycleur-numériseur

Loops_de_Toshiba_TecComment réduire le poste papier et l'impact environnemental d'un MFP en recyclant le papier imprimé plusieurs fois. Et en le numérisant au passage.

Quelle mouche a donc piqué Toshiba Tec qui d'un côté se lance dans l'impression jet d'encre grâce à un accord avec Memjet (moteur nanographique couleur 60 ppm, tête d'impression fixe sur toute la largeur d'un A4), et de l'autre annonce un MFP recycleur-numériseur à base de toner effaçable?
Le nouveau système de MFP recycleur, appelé "Loops" au Japon, sera exposé sur le stand du groupe Toshiba du salon "Eco-Products 2012" qui se tient à la mi-décembre à Tokyo. Il devrait être lancé au cours du premier trimestre 2013 sur les marchés mondiaux. Il s'agira alors de "l'e-Studio 306 LP/RD30". Il est composé d'un MFP (LP 30), et d'un recycleur-numériseur (RD 30). Les prix au Japon, pour ces deux équipements associés, sont respectivement de 1 110 000 yens (10 500 euros) et de 300 000 yens (3 000 euros). Toshiba Tec prévoit d'en vendre 5 000 exemplaires au Japon la première année.
Le but du système est de réduire le coût du papier consommé, car il permet de ré-utiliser jusqu'à cinq fois une feuille de papier standard (64 à 80 g/m2, pas de papier couleur). Ce qui réduit d'autant l'empreinte carbone du système (- 57% annoncé). Comment cela fonctionne t-il? Le papier imprimé - avec un toner spécial "effaçable" - dans l'unité MFP LP 30 (A3, 30 ppm, fixation par lampe halogène) peut ensuite être introduit dans l'unité de recyclage RD 30 qui enlève le toner déposé sur le recto et le verso, tout en numérisant les données déposées sur la feuille de papier. Vitesse de recyclage : 30 feuilles/minute (A4); vitesse de recyclage avec numérisation : 15 feuilles/minute (A4). Le papier prêt à être ré-utilisé est déposé dans une cassette de 500 feuilles, celui qui ne peut plus/pas être réutilisé, dans une seconde cassette. La numérisation (couleur, niveau de gris, ou noir) peut être effectuée en direction d'une sortie USB ou d'un dossier sur réseau (100 à 300 dpi). De très nombreuses options peuvent être rajoutées à l'ensemble du système comme la fonction fax, des systèmes d'alimentation en papier, etc. Le système complet utilise des plastiques venant de la biomasse (25%), et a été conçu pour consommer très peu d'énergie, et respecte les standards Energy Star et RoHS.

On a vu dans le passé différents prototypes de photocopieurs qui étaient capables d'enlever le toner du papier imprimé. Sorte de photocopieurs à marche arrière. Ils ne sont jamais arrivés sur le marchés. Cette fois-ci les caractéristiques de la future offre semblent plus intéressantes : réutilisation jusqu'à cinq fois d'une même feuille de papier et surtout numérisation du papier imprimé avec toutes les corrections manuelles apportées entretemps. L'utilisation des possibilités offertes par le numérique changent tout, puisqu'on pourra toujours gérer les données produites et rejetées. Cela pose cependant de nouvelles exigences pour les ged existantes. On ne pourra toutefois utiliser que le papier imprimé dans le système Toshiba Tec, pour cause de toner effaçable. Reste à savoir si l'investissement peut être amorti en partie par les économies réalisées sur le poste papier. On attend maintenant avec intérêt le lancement en Europe et en France.

http://www.toshibatec.co.jp
http://eco-pro.com/eco2012/english/index.html

Raphael Ducos
Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2013

Top Desktop version