Review Of Print

Login

Vive 2011 !

fete2011-site
Rien de mieux qu'un petit bilan synthétique de 2010 pour accueillir le mieux possible 2011.
Les nouvelles extensions enregistrées dans le domaine de l'automatisation des processus documentaires, qui conduisent parfois à l'impression, constituent la note dominante de l'année. Etre plus efficace au meilleur prix devient le leitmotiv de tous les acteurs du secteur. Derrière, viennent toutes les démarches de certifications environnementales, rendues nécessaires par les appels d'offre qui les exigent. Diminuer son empreinte carbone fait désormais partie du code de bonne conduite environnementale, du papetier à la distribution des imprimés en passant par les matériels et les consommables.
La distribution, soumise ces derniers jours aux aléas du mauvais temps hivernal, commence de s'intéresser aux voies du SaaS (software as a service), comme moyen de commercialisation des solutions  d'impression, en plus des réseaux de vente indirects, directs, ou par internet.
L'utilisateur final peut désormais accéder directement à des contenus numériques par Wifi, 3G+ (smartphones, tablettes, ebooks), sans avoir besoin de passer par un PC, ou envoyer des documents à imprimer vers quasiment toutes les imprimantes dans le monde, avec les mêmes outils, grâce aux solutions d'Adobe et d'EFI associées à celles des constructeurs de matériels.
Les offres de contrôle de la construction des documents numériques, du déroulement des processus de travail de l'impression (workflow) se multiplient (DIMs, Enfocus, EFI, etc.), sans oublier les solutions de web-to-print qui font partie de toute panoplie d'automatisation. Cela concerne tous les secteurs de la production : de la photo à la publicité en passant par le livre, mais aussi l'entreprise : avec la dématérialisation des documents (Nuance etc.), ce qui change les perspectives des documents dits transactionnels.
En impression, on ne peut qu'être frappé par le dynamisme qui marque le domaine du jet d'encre : aussi bien en entrée de gamme (HP, Lexmark), qu'en rotative de production (Agfa, HP, Impika, Kodak, Océ, Ricoh-Infoprint, Screen), ou en presses à feuilles (Fuji, Screen). Seul, le secteur du moyen de gamme s'appuie encore sur l'électrophotographie, mais pour combien de temps?
Les rapprochements complémentaires engagés entre certains fournisseurs comme Ricoh qui a acquis InfoPrint, HP avec Canon, Océ repris majoritairement par Canon, et récemment Manroland et Océ, montrent bien que les cartes sont en cours de redistribution. Et ce n'est sans doute pas fini. On attend la prochaine annonce d'Heidelberg en début d'année.
Reste les secteurs du grand format dominés par le jet d'encre, et qui sont traditionnellement marqués par l'affrontement des offres Seiko-Epson face à celles de HP, qui enregistrent cette année la montée en puissance de Canon en entrée et moyen de gamme, et de Durst dans la production. Des secteurs où l'utilisation des solvants est revue à la baisse pour cause de protection de l'environnement, au profit d'encres bios (Latex pour HP, Bio-Lactite pour Mutoh, EFI Vutek), et les séchages thermiques cèdent la place à la polymérisation par UV. Des secteurs à peine égratignés par l'arrivée de nouveaux affichages numériques.
Raphael Ducos
Bonnes fêtes et meilleurs voeux pour 2011. Rendez-vous le 10 janvier 2011
Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2013

Top Desktop version