Review Of Print

Login

STRATEGIE

Kofax vend ses activités hardware

strategie3Kofax vend ses activités hardware à Dicom International, et renforce son activité software dans la zone EMEA. Communiqué non édité.
Kofax plc, spécialisé sur le marché des solutions de dématérialisation et de gestion d’automatisation des flux d’informations, annonce avoir conclu un accord définitif de vente de son activité hardware à Hannover Finanz, un fonds d’investissement privé dont le siège se trouve en Allemagne, à quelques membres de l’équipe de direction de l’activité, qui s'appelle désormais Dicom International AG. La transaction est évaluée à plus de 20 millions de dollars nets après impôt et doit être finalisée dans le courant du mois de mars 2011.

Kofax a également annoncé son intention d’inscrire dans ses comptes du premier semestre clos le 31 décembre 2010, une charge exceptionnelle de 2,6 millions de dollars pour la restructuration et l’amélioration de ses activités software en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (zone EMEA). C’est dans cette zone qu'est située son activité hardware et une restructuration ne devient possible que par l’annonce de cette cession. Cette réorganisation devrait conduire à une vingtaine de licenciements et devrait permettre d’enregistrer des économies annuelles supérieures à 2,5 millions de dollars dès l’exercice fiscal 2012.

Reynolds C. Bish, Président Directeur Général de Kofax, a déclaré : « Nous sommes très heureux d’avoir réalisé cette cession tout en permettant d’assurer la continuité de l’exploitation et de maintenir les liens existants entre les employés, les principaux fournisseurs et les revendeurs. Nous nous réjouissons de nous associer à l’ensemble de tous ces acteurs car cette nouvelle entité sera un distributeur à valeur ajoutée important pour les logiciels Kofax VRS et Kofax Express dans la zone EMEA. Le produit de cette transaction et la restructuration envisagée vont nous permettre de mieux nous recentrer sur la croissance de notre activité software. Le chiffre d’affaire et la rentabilité de cette activité se développeront de façon organique et par une stratégie d’acquisition. C’est un moment opportun car les résultats du premier semestre de l’exercice fiscal en cours, qui seront annoncés le 7 février prochain, sont bien meilleurs que ceux présentés dans notre rapport intermédiaire en date du 4 novembre 2010. »

Joachim Froning, Vice-Président Senior en charge des ventes de hardware de Kofax et Président Directeur Général pressenti de Dicom International AG, nom de la nouvelle entité créée pour l’activité hardware, a déclaré : « L’équipe de direction de l’activité hardware et nos employés accueillent favorablement cette transaction. Elle permettra de concentrer nos efforts sur l’accroissement de l’activité et l’amélioration des opérations, grâce au concours de notre principal actionnaire et partenaire financier, la société Hannover Finanz, un fonds d’investissement  bien établi. Nous avons choisi de reprendre le nom de Dicom afin de bénéficier de l’image favorable laissée par ce nom. Nous garantissons ainsi à tous nos revendeurs à valeur ajoutée et à tous fournisseurs la continuité de nos opérations pour les années à venir »

Cession de l’activité hardware

L'activité hardware de Kofax est constituée par la distribution à valeur ajoutée, la maintenance et le support technique de produits de numérisation et d'archivage, à des revendeurs établis dans plus de 40 pays de la zone EMEA. Cette activité est donc cruciale à la fois pour l’ensemble de ses fournisseurs de scanners et de produits d’archivage de pointe et pour sa clientèle, représentant plus de 3 000 revendeurs. Elle emploie environ 200 personnes sur 19 sites répartis dans la zone EMEA. D’après le dernier rapport annuel concernant l’exercice fiscal clos le 30 juin 2010, le chiffre d’affaire de cette activité avant audit s’est élevé à 128,5 millions ($), son excédent brut d’exploitation a atteint  2,3 millions ($), son actif  brut à 55,3 millions ($) et son actif net à 15,3 millions ($). Ces chiffres tiennent compte des ventes de logiciels à hauteur de 1,9 millions pour un excédent brut d’exploitation correspondant de 0,5 millions ($) qui auraient été réalisées par cette activité  si elle avait été indépendante lors du dernier exercice.

Les termes de l’accord définitif stipulent que la société Hannover Finanz paiera 23,2 millions de dollars pour l'acquisition d’un certain nombre d'entités juridiques, pour la marque et le nom Dicom, et pour les actifs et les passifs de l’activité hardware à l’exception de ceux qui resteront à la charge de Kofax, comme les dettes fiscales. Hannover Finanz reprendra les emplois du personnel concerné par cette activité. De ces 23,2 millions de dollars, 15 millions seront payés à la conclusion de l’accord et 5,3 millions une année après. De ces 5,3 millions, 2 millions seront soumis à des conditions particulières d’indemnisation. Les 2,9 millions de dollars restants, comprenant les intérêts au taux annuel de 5%, seront payés 18 mois après la conclusion de l'accord, tous les paiements différés étant correctement garantis.

D’autre part, à la conclusion de l’accord, Kofax prêtera 0,5 million de dollars à Joachim Fronings et deux autres membres de l’équipe de direction pour financer en partie l'achat de leurs participations minoritaires à la nouvelle entité. Ces prêts se feront sous forme de billets à ordre avec garantie de bonne fin remboursables en quatre ans, et portant intérêts au taux annuel de 5%, ou en une fois en cas de cession de ladite participation.

Enfin, Stefan Gaiser, Directeur financier et Directeur exécutif de Kofax jusqu’à juin 2010, employé par la société jusqu’à fin décembre 2010, a commencé depuis janvier 2011 à apporter ses services de consultant à Hannover Finanz pour cette transaction. Il devrait occuper un poste d’administrateur non exécutif et celui de Président du conseil d’administration de la nouvelle entité en acquérant une participation minoritaire, à la conclusion de l’accord ou après celle-ci.

Un accord de services transitoires a également été conclu entre Kofax et Hannover Finanz, pour que soient fournis et progressivement transférés à la nouvelle entité, sur une période de 12 mois suivant la conclusion de l’accord, certaines fonctions administratives de back office, des systèmes d’information et des infrastructures et des équipements. Les recettes et les dépenses y afférentes dépendront de la durée et du volume des services qui seront effectivement fournis et ne peuvent être encore définies précisément à l’heure actuelle.

Prenant en compte l’accord définitif et l’accord de services transitoires, Kofax attend de cette transaction une recette d’au moins 20 millions de dollars nets après impôts. L’approbation des actionnaires n’est pas requise puisque cette transaction est de classe 2 d’après les règles édictées par  les autorités de marché britanniques. Cette transaction doit être conclue dans le courant du mois de mars 2011, sous réserve des conditions usuelles qui s’appliquent en un tel cas.

En conséquence, Kofax a l’intention de traiter cette activité hardware au titre d’opération discontinue à partir du 1er juillet 2010. Kofax donnera les détails du traitement financier de la cession le 7 février 2011, lors de l'annonce de ses résultats intermédiaires pour le premier semestre clos au 31 décembre 2010.

Kofax a été conseillé lors de cette transaction par DC Advisory Partners.

Charge exceptionnelle pour renforcer l'activité software

La stratégie de Kofax réside pour une grande part dans l’amélioration continue de ses performances. En cédant l’activité hardware, la société peut maintenant restructurer et renforcer son activité software dans la zone EMEA. C’est pourquoi Kofax annonce aujourd’hui son intention de comptabiliser une charge exceptionnelle de 2,6 millions de dollars dans ses comptes du premier semestre achevé le 31 décembre 2010, afin de :

  1. consolider ses opérations financières, comptables et de back office, actuellement réparties sur 10 sites dans la zone EMEA en un centre unique de services partagés à Rotkreuz, en Suisse ;
  2. provisionner les charges concernant la résiliation des baux liés aux espaces de bureaux inutilisés dans la zone EMEA.

Ces changements vont permettre à Kofax de mieux se recentrer sur son activité software afin de la développer par croissance organique et par sa stratégie d'acquisition. De plus, la centralisation des services partagés doit améliorer la qualité et le respect des délais du reporting interne et externe du groupe afin d’améliorer sa gestion.

La société estime à une vingtaine le nombre de licenciements économiques occasionnés par cette réorganisation, se traduisant par une économie annuelle d’au moins 2,5 millions de dollars dés l’année fiscale 2012.

A propos de Kofax

Kofax plc (LSE : KFX) est le principal fournisseur de solutions de dématérialisation et de traitement automatique des flux d’informations. Depuis plus de 20 ans, Kofax fournit des solutions facilitant la circulation, l’exploitation et l’échange des informations au format papier, fax ou électronique au sein d'une organisation. Ces solutions permettent de capturer et d’automatiser les flux entrants et sortants avec précision, rapidité et efficacité. Elles assurent un retour sur investissement rapide à des milliers de clients issus du secteur bancaire, de la santé, de la distribution, du secteur public et des prestataires de services BPO. Kofax fournit ses solutions et ses services en direct mais aussi via un réseau de distribution international de plus de 700 partenaires officiels, dans plus de 60 pays des Amériques, de la zone EMEA et de l'Asie-Pacifique.
Toile :  www.kofax.com
Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version