Review Of Print

Login

STRATEGIE

Konica Minolta adhère au Pacte Mondial

logoKonica Minolta a décidé de mettre en application les dix principes du Pacte Mondial initié par l'ONU le 26 juillet 2000. Voici le texte intégral du communiqué.
En adhérant au Pacte Mondial, Konica Minolta s’engage à aligner ses opérations et sa stratégie sur Dix Principes universellement acceptés touchant les droits de l’homme, les normes du travail, l’environnement et la lutte contre la corruption. Le Pacte Mondial, principale initiative mondiale d’entreprises citoyennes, a pour vocation première de promouvoir la légitimité sociale des entreprises et des marchés. Cette adhésion traduit ainsi la volonté de Konica Minolta de partager des pratiques commerciales qui contribueront à l’émergence d’une économie mondiale plus viable et plus ouverte.

Le Pacte Mondial a été lancé au Siège de l'ONU à New York, le 26 juillet 2000. Il rassemble les entreprises et les organismes des Nations Unies, le monde du travail et la société civile autour de Dix Principes universels relatifs aux droits de l'homme, aux normes du travail, à l'environnement et à la lutte contre la corruption.
S'appuyant sur le pouvoir de l'action collective, cette initiative s'attache à promouvoir la responsabilité civique des entreprises afin qu’elles puissent émettre elles aussi des solutions pour résoudre les problèmes posés par la mondialisation comme le réchauffement climatique, les problèmes environnementaux ou encore les disparités sociales. A ce jour, plus de 6500 compagnies ou organismes ont signé le Pacte mondial.

  • Les Dix Principes du Pacte Mondial

Le Pacte Mondial invite les entreprises à adopter, soutenir et appliquer dans leur sphère d'influence un ensemble de valeurs fondamentales, dans les domaines des droits de l'homme, des normes de travail et de l'environnement, et de lutte contre la corruption.

Les Dix Principes sont tirés de la Déclaration universelle des droits de l’homme; la Déclaration de l’Organisation internationale du Travail relative aux principes et droits fondamentaux au travail; la Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement et la Convention des Nations Unies contre la corruption.

Les principes, catégorie par catégorie, sont les suivants :

Droits de l'homme

1. Les entreprises sont invitées à promouvoir et à respecter la protection du droit international relatif aux droits de l'Homme dans leur sphère d'influence ; et
2. A veiller à ce qu’elles ne se rendent pas complices de violations des droits de l'Homme.

Droit du travail

3. Les entreprises sont invitées à respecter la liberté d'association et à reconnaître le droit de négociation collective ;
4. L'élimination de toutes les formes de travail forcé ou obligatoire ;
5. L'abolition effective du travail des enfants ;
6. L'élimination de la discrimination en matière d'emploi et de profession.

Environnement

7. Les entreprises sont invitées à appliquer l'approche de précaution face aux problèmes touchant l'environnement ;
8. A entreprendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d'environnement ; et
9. A favoriser la mise au point et la diffusion de technologies respectueuses de l'environnement.

Lutte contre la corruption

10. Les entreprises sont invitées à agir contre la corruption sous toutes ses formes, y compris l'extorsion de fonds et les pots-de-vin.

Le Pacte Mondial n'est pas un instrument de réglementation - il ne sert pas à sanctionner, à dicter ou à évaluer le comportement ou les actions des sociétés. Il s'appuie plutôt sur la responsabilité à l'égard du public, la transparence et l'intérêt à long terme des sociétés, du monde du travail et de la société civile pour lancer des actions concrètes et conjointes en appliquant les principes énoncés dans le Pacte Mondial.

Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version